Quand votre pire cauchemar devient réalité: la déconfiture de Michael Bay

11 01 2014

Le réalisateur hollywoodien (entre autres des films Transformer et Armageddon) avait une présentation, somme toute,  assez simple à faire sur  les téléviseurs à écran incurvé lors du dernier

Le pire cauchemar des organisateurs de la conférence de presse Samsung à Las Vegas lors du Consumer Electronic Show (CES) qui se tenait à Las Vegas du 7 au 10 janvier semble s’être réalisé. Invité à l’occasion de la grand-messe de l’informatique, le réalisateur de blockbusters devait vanter les produits de la marque sud-coréenne. L’entrée en scène est réussie, mais au lieu de laisser la parole à Joe Stinziano, vice-président de Samsung pour l’Amérique du Nord, pour introduire son show, le réalisateur commence immédiatement à parler : « Comment allez-vous aujourd’hui ? Mon travail comme réalisateur, c’est d’être payé pour rêver« , explique-t-il, avant de s’arrêter net. Les prompteurs sont perdus, c’est le début de la débandade.

En quelques secondes, Michael Bay semble totalement égaré devant le public, pourtant amoureux de ses films à grand spectacle. L’homme, qui se prête rarement à ce type d’événement promotionnel, essaie de retomber sur ses pieds, mais échoue par deux fois à construire une phrase. Le responsable de Samsung essaie de le ramener dans le show : « Comment faites-vous pour avoir des idées aussi incroyables ?« , « Comment les écrans incurvés vont-ils influencer l’expérience des téléspectateurs ? » relance-t-il alors que des images spectaculaires de Québec (!) défilent sur les écrans. Mais rien à faire. Las, Michael Bay quitte la scène précipitamment. « Excusez-moi, je suis désolé, je suis désolé« , glisse-t-il en marchant vers le bord de scène, avant que son micro ne soit coupé. « On remercie Michael Bay de s’être joint à nous« , conclut le cadre de Samsung, n’obtenant qu’un murmure d’applaudissements en retour.

Mais qu’est-ce a bien pu se passer?

Regardez le vidéo. C’est fascinant et terrible à la fois.

Comme tout le monde le sait, the show must go on. Cela signifie que, lorsque vous êtes sur scène et que les yeux de centaines de personnes sont rivés sur, vous devez livrer la marchandise. Vous n’avez pas forcément à exceller. Mais vous devez au moins vous présenter – et si possible aller au bout. Au lieu de ça Bay a jeté la serviette.

Ce qui est intéressant, c’est que son langage corporel lors de son entrée démontrait déjà son malaise, avant même MichaelBayque le problème de prompteur ne survienne. Regardez le gesticuler et plier la jambe comme un adolescent embrassé quand il sert la main de maître de cérémonie. Michael Bay ne va déjà pas bien et son corps l’a montré tout de suite. Étant donné ce malaise, il a été beaucoup plus difficile pour lui gérer le problème du téléprompteur lorsque celui-ci s’est arrêté net.

Mais quelle est la morale de cette histoire?

Sur son blog, très largement suivi, Nick Morgan en tire trois leçons à retenir:

1.  S’attendre au pire. Vous devez toujours répéter, les attentes sont toujours élevées. Vous devez répéter, répéter et répéter. Et vous devez avoir un plan B en cas de problèmes techniques, parce que ça arrive toujours, …quand on est pas préparé.

2.    Espérer le mieux. Vous devez vous préparer psychologiquement à livre une grande performance. Si vous focusez sur votre nervosité et ce qui pourrait mal aller, il va vous arriver la même chose qu’à Michael Bay. Un accident attend toujours pour survenir, au lieu de l’attendre, concentrez-vous sur le positif. Dites-vous :  » Wow, quelle chance j’ai de parler devant autant de gens merveilleux! Ça va être génial!  » Si vous quittez les coulisses en pensant à ce qui pourrait mal aller, vous commencerez avec un problème, c’est sûr, et il pourra rapidement dégénérer.

3.    Concentrer-vous sur ce que vous avez à faire, pas sur vous-même. Le travail de Michael Bay était de dire quelques bons mots sur le téléviseur Samsung. Lorsque le prompteur s’est arrêté, il a dit: «Je vais l’effleurer», c’est exactement ce qu’il aurait dû faire. L’animateur a essayé de l’inciter à le faire, en demandant d’une voix très énergique :  » The Curve ?  » en faisant des gestes vers le téléviseur. Mais le réalisateur était trop concentré sur son propre malaise et n’a pu saisir la balle au bond.

Michaël Bay est un grand réalisateur, il va se relever de cette mauvaise expérience. Après tout, il est censé briller derrière la caméra, pas devant.

Mais toute personne qui gagne sa vie en faisant des présentations se doit de graver cette leçon dans sa mémoire :

Focusez, présentez-vous, allez au bout et faites la job!

Vous n’avez pas à être parfait, mais vous avez à faire le travail.

Pour les plus pragmatiques, le magazine Forbes, profite de la contre-performance de Michale Bay pour donner ses conseils en cas de panne :

1. Riez-en et faites face

2. N’ayez pas peur, improvisez

3. Si vous ne savez pas quoi dire, partez de ce qui vous passionne. La passion, c’est le meilleur moyen d’enflammer le public même si le discours est moins travaillé.

4. Et, enfin, remerciez votre public.

Sources :

cesweb.org

Publicwords.com

Forbes.com

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :